Covid, troisième partie : coronavirus, le retour...

3. Covid, le retour...

Quasi reconfinement...
Les perspectives sont que la pandémie va durer jusqu’à l’an prochain, occupant au moins une année de nos vies.
Le temps de faire sortir au grand jour une série de dysfonctionnement de notre monde.
Comme le dit Bruno Latour, il est temps de se rendre compte que si on veut survivre sur une seule terre (car nous n’en avons qu’une), alors que nous vivons en Europe comme si nous en avions trois ou quatre (et même cinq, aux Etats-Unis), il va nous falloir accepter en quelque sorte un confinement généralisé à l’échelle de la planète, ou plus précisément une réduction de nos modes de vie, pas pour plus d’austérité ou un retour au Moyen-Age, mais pour une vie sobre plus équilibrée, plus profonde, plus solidaire.
On a beaucoup défendu la liberté, on s’est souvent battu pour plus d’égalité. On a largement laissé de côté la fraternité.
Sans aucun doute, l’urgence va être un rééquilibrage de nos écarts de niveaux de vie si éloignés les uns des autres, quand on se sera vraiment rendu compte que ce sont les plus défavorisés qui seront les plus touchés...

- Anticiper les pandémies plutôt que les subir.

Et puis, il y aura quelques articles sur les modifications dans les conditions de travail, car la pandémie remet pas mal de choses en question dans ce domaine. Il n’y a pas que les questions que posent les différentes formes de télétravail...
(à suivre...-

Retour sur des questions essentielles soulevées par la pandémie.
Et d’abord le complotisme, avec une réflexion bien éclairante d’Emmanuelle Danblon.