LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

FONDAMENTAUX PEDAGOGIQUES dans la pratique du MANDALA selon MARIE PRÉ
Article mis en ligne le 29 mai 2018
dernière modification le 3 août 2018
logo imprimer

FONDAMENTAUX PEDAGOGIQUES DANS NOTRE PRATIQUE DU MANDALA
ET DANS LA RELATION EDUCATIVE EN GENERAL
(mai 2016)

L’INTROSPECTION POSITIVE

- Le Dessin centré (Mandala) est un outil de connaissance de soi. Sollicitant les zones non verbales, il révèle spontanément un vécu intérieur qui n’a encore pu s’exprimer Il permet l’émergence des interactions entre le passé, le présent et le futur de la personne pour qu’elle apprenne à les comprendre et les gérer.
- L’enfant comme l’adulte fonctionnent sur un schéma vital identique - celui des différents niveaux comportementaux automatiques - qu’on peut apprendre à repérer, comprendre et respecter avec discernement et sollicitude.

LE QUESTIONNEMENT NECESSAIRE

- On vient vers ce travail pour chercher la réponse à une crise existentielle, une intuition tenace ou une interrogation récurrente. (de niveau sensoriel ou relationnel ou pédagogique ou transcendant)
- La voie de l’introspection s’ouvre à partir de ce questionnement. Elle devient confrontation à un tâtonnement expérimental* au cœur d’une expérience éclairante et transformante.
- Le processus de réunification intérieure se déroule selon des étapes incontournables et incompressibles.

NOTRE PEDAGOGIE RESPECTUEUSE DU PROCESSUS NATUREL

- L’être ne peut croître qu’à partir d’un socle stable qui puisse générer en même temps sécurité et liberté d’initiative.
- Le respect de l’expression individuelle et du dialogue intérieur n’admet ni jugement, ni comparaison. La règle de nos stages est respect mutuel sans regard intrusif ni parole sur autrui.
- L’intelligence est un système ouvert (comme le cerveau) qui a besoin de multiples angles de vue. Elle ne se construit pas à partir d’idées abstraites, mais dans une confrontation au réel concret, mobile et vivant.
- Les acquisitions fécondes se font par la découverte progressive des lois internes qui nous habitent. C’est la confrontation personnelle aux situations qui amène à la compréhension de ces lois et non l’inverse.
- Se souvenir n’est valide et efficace que lorsque la mémoire est au service du projet personnel à long terme pour éclairer et donner sens à toute une vie
- La recherche de reconnaissance extérieure (exposition - diplôme) peut être dépassée par la connexion à « un agir essentiel » conforme aux besoins environnementaux.
- L’association de la recherche individuelle et du travail coopératif fait grandir l’initiative et la responsabilité. Elles impliquent l’écoute réciproque et un accord collectif élaboré progressivement par essais et erreurs.

LA PART DE L’ANIMATEUR(TRICE)

- Le protocole de stage est une base solide en même temps qu’un tremplin. L’accompagnant ne s’aligne pas servilement, mais peut enrichir et diversifier les propositions en fonction de son expérience et de celle des groupes
- Le rôle de l’animateur sera de partager s’il y a demande et s’il le désire, ses propres clés de décodage à prendre ou laisser librement par les personnes concernées.
- Il doit savoir que, dans un premier temps, les cerveaux du groupe se mettent en phase avec son propre projet de transmission, mais que chacun, à partir de cette base de départ, va pouvoir accéder à sa propre synthèse issue de ses découvertes.

Marie Pré