BLOG-Notes

Petite collecte au fil de l’actualité : ne pas être submergé, garder la tête hors de l’eau, avec les yeux sur ma ou mes boussoles...
S’il y en a plusieurs, le temps de la synthèse est dépassé, car est venu le temps de vivre la complexité et ses contradictions. Il n’y a plus de synthèse possible, il y a un tissu multicolore de fils qu’il faut tenir ensemble en supportant d’assumer les paradoxes. [1]

Et je poursuis l’envie de partager ces perspectives dont le fil conducteur est d’offrir une manière de penser l’avenir, dans toute la complexité qui fait notre soubassement vital, en évitant de reproduire les errances du passé.
Débusquer ce qui émerge et pourra constituer un nouveau socle de pensée, de vie émotionnelle, d’action et de partage.
Voilà ! C’est cela : garder le tête hors de l’eau, surtout si elle est trouble, boueuse ou blessante, avec les étoiles toujours là, au dessus de nous.
Dans la clarté.
Ciel clair.
Eau claire.
Malgré l’inextricable complexité de la vie.

Au fil des jours...

Notes :

[1Jean-Michel Lognaux, philosophe, disait que celui qui croit qu’il a trouvé, face à certains problèmes insolubles, une tout à fait bonne solution se prend pour Dieu...