LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

logo article ou rubrique
Un événement...
Vers un réseau mondial d’écosites
José Gualinga de Sarayaku à Avallon, institut bouddhiste Karma Ling
Article mis en ligne le 20 novembre 2009
dernière modification le 25 juillet 2013
logo imprimer

Cette journée de rencontre est issue de graines semées lors de la rencontre
intertraditions de 1997 qui réunit autour du Dalaï Lama des représentants des
traditions premières des cinq continents. Cet évènement, retracé dans le livre
« Le cercle des anciens », fut prolongé en 2004 avec la rencontre « Écologie et
spiritualité ». Dans la continuité de cette fertile dynamique, cette nouvelle rencontre réunira les porteurs des projets « Frontière de Vie », « Green Bodhgaya » et « Écosite d’Avalon » et ouvrira vers une perspective de mise en réseau d’Écosites.

- De la graine à l’arbre : Green Bodhgaya

Green Bodhgaya est une initiative réunissant spiritualité et écologie dont le but est la reforestation du lieu d’éveil du Bouddha,
Bodhgaya, au centre de l’Inde. qui propose à tous les Bouddhistes du monde et à toutes les personnes de bonne volonté, quelque soit leur tradition ou leur origine, de se joindre aux souhaits annuels des moines et moniales en offrant à Bodhgaya des arbres tout en accomplissant des souhaits pour notre monde et tous ses habitants.

- De l’arbre à la forêt : Frontière de Vie

Le grand chemin de fleur, symbole de Paix offert à l’humanité. Le peuple Kichwa
de Sarayaku, en Amazonie équatorienne a décidé, face à la destruction de la forêt et aux menaces de l’exploitation pétrolière, de concrétiser un projet à vocation internationale et de portée universelle. Il s’agit de planter, sur tout le pourtour de leur territoire de vastes cercles d’arbres à fleurs de couleurs. Ces cercles marqueront ainsi la volonté des peuples autochtones de préserver leurs territoires et de maintenir la forêt intacte.

- L’Écosite d’Avalon

Écosite pilote d’éducation à l’écologie intérieure et extérieure, le projet se propose
de prendre en compte tous les aspects de la vie dans l’éducation à une culture d’harmonie : « changer de mentalité pour mieux vivre ». Ici, l’économique, l’écologique, le social, le personnel, l’éthique et le spirituel ne sont pas séparés et sont à considérer comme interdépendants. Cette vision et cette pratique éco-citoyenne, éthique et spirituelle, constituent le schème directeur du projet.

- Des écosites en réseau planétaire

La multiplication des écosites, dont la vocation est d’oeuvrer à la préservation de l’environnement et au développement d’une vie humaine harmonieuse en accord avec la Nature dans tous ses aspects, est un modèle d’inspiration pour l’avenir. Aussi, afin de faciliter la rencontre entre les personnes et échanges de savoir être, de savoir-faire, d’expériences, de biens et de personnes il est proposé le « jumelage » et la mise en réseau des
écosites dans une perspective éco-spirituelle.

Signe des temps [1]

Notes :

[1Je ne peux classer cette information ni dans planète, ni dans société des hommes, ni dans spiritualité, les trois rubriques de mes "Traces du futur" : cet article relève des trois à la fois, indice de la convergence des trois thèmes. Je crée donc une nouvelle rubrique, intégrant les trois !