Une mission commune, le souci du bien commun et de la terre
Article mis en ligne le 23 août 2021
dernière modification le 24 août 2021

Dans un chant à trois voix, la pasteure protestante Marion Muller-Collard, la romancière juive Valérie Zenatti et cheikh Bentounès, guide spirituel de la confrérie soufie Alawiyya, ont fait entendre dans un auditorium comble un profond cantique polyphonique, un appel pour la terre et pour la paix. Samuel Grzybowski, co-fondateur de l’association Coexister, formulait cette adresse de la part des générations plus jeunes :

Aidez-nous à ne jamais choisir,
c’est-à-dire à ne jamais exclure,
entre l’unité et la diversité,
entre l’identité et l’altérité,
entre la ressemblance et la différence,
entre les racines et les branches.
Aidez-nous à toujours choisir les deux
pour ne pas être dans une injonction plutôt qu’une autre,
à être capable de vivre cet équilibre
entre le commun et le singulier.