Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Permculture ? Connaissez-vous Gilles Dubus ?
Article mis en ligne le 13 avril 2019

Je reçois chaque semaine un courriel souvent très utile pour mon activité de jardinage.
Permaculture ou pas, je m’inspire des conseils de cette façon de concevoir le jardinage.
Et je vous invite à y jeter un oeil...

"Vos voisins ou vos proches cultivent de superbes potagers, parfaitement sains et productifs ?
Lorsque vous êtes invité(e) à dîner, ceux-ci vous font déguster de délicieux légumes issus de leur potager ? Des légumes dont le goût n’est en rien comparable avec ceux que vous trouvez en grandes surface, et même au marché…
Peut-être est-ce pour ces raisons que vous avez décidé de produire vous aussi vos propres légumes.
Et c’est vrai : rien ne vaut les légumes fraîchement récoltés dans votre jardin !
 
Oui, mais… "

 Qui est Gilles Dubus ?

Je m’appelle Gilles Dubus.
Né à Nantes, j’ai grandi dans la campagne nantaise et je suis aujourd’hui installé en Dordogne.
J’ai travaillé en agriculture biologique pendant une vingtaine d’années, tout d’abord en arboriculture fruitière (emplois saisonniers, créations de vergers et tailles fruitiers) puis en maraîchage bio, sur petite surface, à mon compte.
Même à titre professionnel, j’ai toujours privilégié une façon de travailler résolument respectueuse des équilibres naturels : travail du sol limité au strict minimum, couvertures organiques, planches de cultures permanentes, buttes vivantes, diversification et associations de cultures… bref, des pratiques en accord avec les principes de la permaculture.
Contraint en cela par quelques soucis physiques liés au travail de maraîcher, j’ai arrêté fin 2015 mes activités de maraîchage.
 
Ayant créé en 2012 le Blog du Jardinier Bio (qui rencontrait déjà un franc succès), c’est tout naturellement que je me suis alors reconverti en “conseiller en jardinage naturel”.
Je cultive aujourd’hui un simple potager familial et expérimental (encore plus “permacole” que ce que je pouvais faire professionnellement), et je me consacre donc désormais au partage de mon expérience, et de mes expérimentations, avec des jardiniers soucieux de la préservation de notre environnement naturel.
Vous souhaitez cultiver quelques légumes de saison, le plus naturellement possible, ou vous avez même pour ambition de nourrir votre famille avec des légumes de votre jardin ?
Je vous invite alors à continuer votre lecture…

Pourquoi certains potagers sont-ils productifs et d’autres pas ?

Vous avez beau faire, les déconvenues sont fréquentes :
- Vos légumes ne poussent pas correctement
- Vos cultures sont fréquemment ravagées par des insectes ou autres animaux
- Des maladies, comme le mildiou par exemple, détruisent vos jolis plants de tomates
- Les adventices (ou “mauvaises herbes”, un terme à oublier) prennent le dessus sur vos plantes cultivées…
 
Bref, j’ai vu trop de jardiniers abandonner au bout d’une ou deux saisons…
Rassurez-vous ! Mon objectif n’est pas de vous décourager…
Je veux au contraire vous transmettre le fruit de 20 ans d’expérience professionnelle en agriculture bio, et vous permettre de faire ainsi les choses correctement, dès maintenant, et pouvoir alors obtenir rapidement de belles récoltes (avant que vous n’abandonniez vous-aussi).

Pourquoi certains potagers sont-ils productifs et d’autres pas ?

Cause d’échec n°1 : une terre peu fertile
Cause d’échec n°2 : un jardin trop « propre »
Cause d’échec n°3 : des techniques naturelles appliquées sans discernement
Cause d’échec n°4 : la précipitation.

Pour obtenir de belles récoltes,
vous avez besoin de connaître les bonnes méthodes.

Voici la table des matières de Mon Potager au Naturel – Edition 2019 – Mises à jours à venir offertes – Livre numérique (ebook) de 247 pages en téléchargement immédiat.

https://www.un-jardin-bio.com/ebooks/mon-potager-au-naturel/?nematodes-fin2