« POUR », trente ans plus tard
Article mis en ligne le 24 juin 2015
dernière modification le 29 juin 2015

Coup de coeur : au début de la semaine dernière, dans la librairie de Chorges, une petite ville du Sud des Hautes-Alpes, je découvre un POUR n° 1 en plusieurs exemplaires, là où il n’y a pas souvent des journaux belges.

Ce n° 1 du nouveau POUR est consacré au TTIP : la prise de conscience au sujet de cette tentative de mise à sac de nos acquis sociaux est une avancée vers un futur un peu moins noir qu’on pourrait le craindre. La pétition citoyenne européenne a déjà recueilli plus de deux millions de signatures. Et la vôtre ?

Cliquer pour voir la VIDEO

Objection au TTIP : une priorité
Jean-Claude Garot explique pourquoi le combat contre le TTIP est devenu une priorité pour lui et pour ses collaborateurs. Il y illustre notamment les potentialités néfastes du traité par l’exemple des AOC (Appellations d’Origine Contrôlée — voir notre Glossaire).

Jean-Claude Garot vient de relancer le titre de Pour qui avait cessé de paraître en 1981 peu après qu’un attentat orchestré par l’extrême-droite ait incendié ses locaux.

Pendant près d’une dizaine d’années, cet hebdomadaire fut le haut-parleur des luttes belges de gauche bien trempée, tant dans le secteur du travail que dans celui de la culture. Certains se souviendront des deux journées du « Contr’Eurovision de la Chanson » organisées au Cirque Royal de Bruxelles pour donner la parole, et le micro, à une vingtaine de chanteurs et musiciens témoins des luttes des multiples régions européennes : Gilles Servat pour la Bretagne, Christiane Stéfanski pour la Wallonie, etc. Deux 33 tours furent même enregistrés en live à cette occasion.

Pour ce retour en kiosque (en Belgique et en France) et dans les diffusions militantes, l’équivalent du double du tirage d’un quotidien comme celui du « Soir » a été réalisé, ce qui n’est pas rien ! Le nouveau-né comporte 32 pages de rédactionnel, sans publicité, pour un prix de vente de 3 euros.

Il est consacré exclusivement à un travail fouillé pour dénoncer le Traité Transatlantique, « l’arnaque du siècle ».

Cette « menace pour notre démocratie » s’analyse dans différents chapitres grâce à des interviews ou des cartes blanches : santé, justice, lobbies, agriculture, PME, culture...

POUR ne reparaîtra pas à dates fixes, mais uniquement lorsque sa direction trouvera que l’actualité le rend indispensable.

Plus d’infos : www.pour.press


Ce texte est extrait de la Lettre “Consoloisirs” N° 5 (2015) du 4 juin 2015
envoyée à 14.899 destinataires.