Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Luttons contre les idées fausses

Pauvreté, immigration, assistanat, fraude... : cassons les idées reçues

Article mis en ligne le 5 mai 2012
logo imprimer

Beaucoup de choses fausses sont dites sur l’assistanat, la fraude sociale, les étrangers qui coûteraient cher à la France... (La réflexion vaut aussi pour la Belgique, et d’autres pays, même s’il faudrait adapter les chiffres)... Elles installent une réthorique qui risque de marquer les esprits pour longtemps. Nous vous invitons à déconstruire ces contre-vérités en prenant connaissance de ce document et en le diffusant largement autour de vous.

Le document est un pdf, téléchargeable, bien intéressant.
En voici les titres :
- Non, les pauvres ne sont pas des assistés
- Non, les pauvres ne sont pas des fraudeurs
- Non, la France ne distribue pas des minima sociaux trop élevés
- Non, les pauvres ne font pas des enfants pour toucher des allocations
- Non, les gens ne font pas tout pour toucher un maximum d’aides
- Non, l’immigration ne coûte pas à la France. Elle l’enrichit au contraire
- Non, la proportion d’étrangers n’augmente pas d’année en année en France
- Non, les étrangers ne prennent pas d’emplois aux Français
- Non, la France n’est pas un des pays d’Europe qui accueillent le plus d’immigrés
- Non, les familles étrangères ne font pas beaucoup plus d’enfants
- Non, la France n’accueille pas toute la misère du monde
- Non, les étrangers ne peuvent pas profiter facilement des minima sociaux
- Non, les étrangers n’augmentent pas la délinquance
- Non, les enfants d’immigrés ne sont pas plus en échec scolaire que les autres
- Non, dans les familles pauvres, les parents ne sont pas démissionnaires
- Non, ce n’est pas parce qu’ils ne travaillent pas que les enfants pauvres réussissent moins bien à l’école
- Non, les pauvres ne se complaisent pas dans leur situation
- Non, les pauvres ne sont pas exemptés d’impôts
- Non, l’école ne réduit pas les inégalités sociales. Elle les amplifie au contraire,
- Non, les Roms ne sont ni des fainéants, ni des fraudeurs, ni des tricheurs

Travail réalisé par ATD Quart Monde et la MRIE, Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion en Rhône-Alpes.

Mouvement ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde France www.atd-quartmonde.fr/ideesrecues




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.52
Hébergeur : OVH