Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Ensemble, changeons la finance
Article mis en ligne le 22 décembre 2010
dernière modification le 27 avril 2011
logo imprimer

Dénoncer, tout le monde le fait.
Agir est plus difficile. En ce mois de décembre 2010, Eric Cantona s’y est essayé, mais à la grosse louche et dans l’improvisation. Dommage et bravo ! L’action a eu le mérite de mettre en pleine lumière le raz-le-bol des gens vis-à-vis des banques. L’idée mériterait d’être étudiée et préparée sur le long terme.

Dès maintenant, nous pouvons tous faire quelque chose. Ce que j’appelle "l’autre pouvoir d’achat", le pouvoir d’agir avec son porte-monnaie. Ca marche non seulement dans les supermarchés, mais aussi dans nos banques.

Mais avant toute autre chose, une citation de Pierre Rabhi [1] :

"(...) J’ai essayé de faire « appel à l’insurrection des consciences ». Je ne crois qu’à cela. Nous sommes dans une période de crise que, stupidement, nous appelons crise financière, alors qu’il s’agit d’une crise humaine, une crise profondément spirituelle. Aujourd’hui, les consciences s’ouvrent. Très bien. Mais quand allons-nous cesser de faire des films, de remplir nos bibliothèques de livres et de revues sur ce monde qui va mal, pour enfin passer à l’action !?

C’est donc animé de cette vision globale que nous pouvons nous pencher sur la finance, que nous avons le pouvoir de changer, tout en sachant qu’il ne s’agit que d’une facette, une simple porte d’entrée...

Financité

D’abord, il y a "Financité magazine", une publication du "Réseau financement alternatif".
Chaque trimestre, des informations passionnantes, utiles et simples d’accès.
Dans le dernier numéro, un article sur "l’oligarchie", (un mot qui va faire parler de lui) : "L’oligarchie, ça suffit", de Hervé Kempf, seuil, 2010. (voir plus loin)

Mais plus pratique, il y a cet article dont je parle dans la rubrique "Changer le rêve" au sujet d’ELYS.

C’est un point de départ. Mais il y en a d’autres.

A chacun de se faire son itinéraire dans cette nouvelle jungle : il y a des pistes passionnantes à suivre.

Avant de vous donner un certain nombre de liens pour vous guider, voici déjà un remarquable travail de journalistes.

Connaissez-vous le Bhoutan et son indice de Bonheur National Brut ?

Voici un document de vulgarisation assez bien fait et qui donne une place importante à ce pays-pilote tout en comparant ses acquis avec ce qui se prépare en Belgique comme dans les autres pays qui nous entourent.
 
Intéressant et encourageant.
 
N’hésitez pas à cliquer sur diverses branches de l’arborescence qui accompagne ce diaporama :http://blog.lesoir.be/bonheurbrut/le-webdocumentaire/.
 

Convergences : Voici, pour aller plus loin, quelques autres liens.

- L’oligarchie ça suffit, un livre d’Hervé Kempf

    • Hervé Kempf a publié en 2009 deux livres qu’il présente ainsi : "Ce que nous vivons n’est pas la crise, mais la mutation de sortie du capitalisme" : "Comment les riches détruisent la planète" (seuil) et "Pour sauver la planète, sortez du capitalisme".
    • Le site "Article XI" accompagne cette présentation d’une image et d’une citation :

      "Le capitalisme est le racket légitime organisé par la classe dominante."
      Al Capone,
      (cité par Hervé Kempf).

- Financité : "L’argent n’a pas d’odeur, nous avons des valeurs"".

- Eltys, coopérative d’investissement coopératif, 0475 98 31 81

- Et puis, je vous renvoie vers la vidéo "l’argent dette"

- Le blog de Christian Arnsperger

- Le blog "Changer le rêve"

- Je rappelle aussi les concepts de décroissance et de simplicité volontaire, fort bien expliqués par Wikipédia.

- Et enfin, et ce n’est pas le moins intéressant, et ce n’est qu’un début..., le dernier livre de Pierre Rabhi : "Vers la sobriété heureuse" (Actes sud, 2010) [2]
ALLEZ VOIR le Blog de Pierre Rabhi.

Et puis, si vous ne l’avez pas encore lu, profitez des fêtes pour vous faire offrir Parole de Terre : une initiation africaine, Éditions Albin Michel, Paris, 1996 (préface de Yehudi Menuhin)

Rappel

"Pierre Rabhi est à l’honneur dans le film de Coline Serreau "Solutions locales pour un désordre global" (en salles depuis le 7 avril 2010). Agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne, il est un des pionniers de l’agriculture biologique et l’initiateur de l’agro-écologie ce qui lui a valu de participer à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Dans son nouveau livre publié par Actes Sud, le fondateur du mouvement "Colibris" (dont l’objectif est de donner à chacun les moyens d’agir pour changer de modèle de consommation) signe un plaidoyer pour l’émergence de nouveaux modèles de société fondés sur la sobriété heureuse, l’autonomie, la coopération et la compassion."

Je vous propose ailleurs( bientôt) quelques citations de Pierre Rabhi, tirées d’articles publiés sur son Blog.

En fait, Pierre Rabhi donne une infinie profondeur qui remet à leur place toutes nos approches au sujet de la "sois-disant crise financière"... Il eut fallu commencer par là !

Notes :

[1Repris de son Blog

[2Références : Vers la sobriété heureuse de Pierre RABHI - Éditeur : Actes Sud - Parution : 07/04/2010 - 144 pages - EAN13 : 9782742789672 - Prix public : 15 €


Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.99
Hébergeur : OVH