TABLE des incitants de ma revue de presse Covid

1.0.3 intro - Incitants

Article mis en ligne le 4 septembre 2020
dernière modification le 5 septembre 2020

Chaque article, grand ou petit est précédé d’un petit texte de présentation avec un lien pour en lire plus.

1. Mise en perspective

1.1 Les grands récits d’épidémie
De Sophocle à Camus, épidémie et pandémie contaminent les lettres de longue date.
Châtiment divin ou métaphore sociale, elles sont souvent à double sens. Et toujours reflet des maux de l’humanité.
VOIR


1.2 Hiver 1969 : le virus revient comme un boomerang..
La mondialisation des épidémies a toujours existé
Il y a 50 ans, a grippe de Hong Kong frappait la Belgique dans l’indifférence générale.
Elle a pourtant tué au moins un million de personnes dans le monde en 1968 et 1969, y compris en Belgique. "C’est passé comme une sorte de tempête inévitable sur le monde et dont on n’avait pas la maîtrise."
VOIR


1.3 flash-back sur un aveuglement
À partir du moment où on exploite le vivant, on crée des relation dissymétriques. Chloé Mondeme, spécialiste des animaux, CNRS
“Observer les animaux nous oblige à l’humilité.”
L’analyse des origines de la pandémie dans laquelle nous vivons désormais au quotidien aura mis en évidence notre rapport malsain au monde du vivant.
VOIR

2. Réflexion générales

Ce sont souvent des articles assez long dont tout le contenu mérite d’être repris, je les ai donc mis à part de ma recension. J’en ai repéré quatre (plus une petite mise en route) :

2.0. Aujourd’hui (20 avril) se dessinent les politiques des prochains mois
Aujourd’hui se dessinent les politiques des prochains mois, des prochaines années ; et elles semblent aller vers une vision très court-termiste qui ignore bien des aspects de cette crise.
Car il y a déséquilibre dans la composition du comité chargé de planifier le déconfinement.
VOIR

2.1 Evocation des questions du moment avec le Dr Gala, qui date du 18 avril.
Professeur à l’UCLouvain, chef de clinique à St-Luc et spécialiste des maladies infectieuses, le Dr Jean-Luc Gala est un habitué des terrains épidémiques (Ebola notamment).
L’évocation des questions du moment (prévention, traitement et vaccin) et les innombrables rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux date du 18 avril.
Etonnant d’actualité et de justesse.
VOIR


2.2 Coronavirus : repenser l’économie du médicament, de En Marche, le 15 avril.
Pour de nombreux observateurs, la crise du coronavirus nous invite à réfléchir sur la façon dont la mondialisation économique s’est développée au détriment des ressources humaines et naturelles. L’ombre de la pénurie de médicaments qui plane sur la pandémie à l’échelle planétaire fait aussi prendre conscience de la nécessité urgente de reconsidérer comment ce secteur vital qu’est l’industrie pharmaceutique fonctionne. Interview avec Nathalie Coutinet, professeure à l’Université de Paris 13, spécialiste de l’économie industrielle et co-auteure de Économie du médicament.
VOIR


2.3 Attention, risque de burn-out ! avec Jean-Denis Burdin, du 20 juin.
Nous vivons une crise sanitaire dans la crise sanitaire.
La santé mentale des travailleurs s’est fortement dégradée durant le confinement", constate Jean-Denis Budin, fondateur et directeur du Credir, une ONG qui a pour mission de prévenir l’épuisement et d’améliorer la qualité de vie globale : c’est-à-dire la qualité de vie au travail, en dehors du travail et la santé, "Parler d’épuisement professionnel n’a aucun sens, car on voit bien qu’il est global.
VOIR

2.4 Plans de relance à la fois écologiques et sociaux, avec Sébastien Godinot (GreenPeace), du 19 avril, déjà.
Quelle sera l’onde de choc de la crise du coronavirus ? Et quel impact cette crise aura-t-elle sur une autre crise, celle liée aux enjeux climatiques et environnementaux. Spécialiste des questions environnementales depuis près de vingt ans, Sébastien Godinot (45 ans), économiste au WWF European Policy Office à Bruxelles (NdlR : le bureau de l’ONG qui se focalise sur les politiques de l’UE en matière de climat ou d’environnement notamment), nous livre sa vision de l’après-Covid 19.
VOIR

Pour les autres articles, j’ai surtout repris des extraits, parfois juste des citations.

3. Impacts dans différents domaines

• D’abord, un impact révélateur. Car on peut considérer la crise comme un révélateur d’une situation socio-économique déjà là, et jusque là plus ou moins occultée.

3.0 Les familles et les jeunes des quartiers populaires se sentent abandonnés.
La crise sanitaire a servi de révélateur à la paupérisation grandissante des familles les plus précaires et aussi à la désaffiliation d’une part importante de la jeunesse.
Les acteurs de l’aide à la jeunesse interpellent les responsables politiques.
Les adolescents et les jeunes des quartiers populaires ont été durement touchés pendant le confinement imposé pour contrecarrer la propagation du coronavirus.
VOIR

• Et puis les effets dans différents domaines :

1 Psychologique

3.1.1 Gérer nos peurs
Face aux crises, nous devons apprendre à gérer nos peurs.
Nous avons peur des crises écologiques et sanitaires présentes et à venir. 
Pour y échapper, devons-nous fuir, nous figer ou foncer ?
VOIR

3.1.2 Se recentrer sur les besoins primaires
• La lassitude, grande gagnante de cette crise sanitaire ?
• Pour Dominique Lelubre, psychologue spécialisée sur les questions d’anxiété et de stress, cela ne fait pas de doute.
• Son constat ? la santé mentale est un des grands dommages collatéraux de cette crise.
VOIR

3.1.3 Dystopies ou utopies
Quelle inspiration créée par l’isolement et le confinement ?
Qu’en disent les psys Jean Florence et Bruno Humbeek ?
VOIR

2 École, enseignement, matières

3.2.1 avancer… mais pas dans la matière !?
Puisque que le confinement a mis de côté l’apprentissage des contenus, pourquoi ne pas transmettre des idées, des lectures, des coups de cœur qui nous font vivre ?
Luc Verbeeren
VOIR

3.2.2 Des fermetures temporaires
On est en avril 2020, il y a 4 mois.
Prévisions de certains experts, dans le tohu-bohu de l’époque, pour la prochaine année scolaire…
VOIR

3 fracture numérique

3.3 Comment la fracture numérique a mis exergue la fracture socio-économique
Enfermé chez soi pour éviter de propager le coronavirus, très vite, le numérique est devenu l’outil privilégié pour une communication au moins virtuelle avec les proches, pour télétravailler, suivre des cours...
la fracture du premier degré qui concerne l’accès aux outils technologiques.
Et puis il y a ce qu’on appelle "l’illectronisme" ou l’analphabétisme numérique : le fait, par exemple, de ne pas savoir utiliser son smartphone pour une opération bancaire ou remplir un formulaire en ligne de façon autonome.
VOIR

4 Les familles et les jeunes des quartiers populaires

3.4 Les familles et les jeunes des quartiers populaires se sentent abandonnés.
La crise sanitaire a servi de révélateur à la paupérisation grandissante des familles les plus précaires et aussi à la désaffiliation d’une part importante de la jeunesse.
Les acteurs de l’aide à la jeunesse interpellent les responsables politiques.
Les adolescents et les jeunes des quartiers populaires ont été durement touchés pendant le confinement imposé pour contrecarrer la propagation du coronavirus.
VOIR

5 Impact social - santé OSE

3.5 Les inégalités d’accès aux soins de santé s’accentuent en Belgique
Une étude de l’Observatoire social européen pointe les difficultés des plus vulnérables.
Les inégalités s’accentuent au niveau de l’accès aux soins de santé en Belgique, selon une étude publiée jeudi par l’Observatoire social européen (OSE) pour le compte de l’Institut national d’assurance maladie invalidité (Inami).
La forte augmentation du taux de besoins en soins de santé non satisfaits chez les personnes aux revenus les plus faibles est particulièrement préoccupante.
VOIR

6 Migrations


3.6 Migrations : 3 questions à Hanne Beirens,
Directrice du Migration Policy lnstitute à Bruxelles :
1. La pandémie de civid-19 a-t-elle affecté les mouvements migratoires ?
2 La pandémie a-t-elle affecté la perception du phénomène migratoire ?
3 Le débat sur la migration en Europe a-t-il dès lors évolué ?

Du fait de la mise en place de restrictions aux frontières internes à l’UE, pour la première fois, on a vu ce que cela signifierait d’avoir des frontières extérieures fermées, mais aussi des frontières intérieures à l’UE. Cela a donné l’illusion à certains gouverne­ments que c’est possible. Ce qui va probable­ment influencer la façon dont ils.envisagent la question migratoire.
VOIR


7 Information (médias)

3.7 Infodémie, infobésité : l’autre virus
Retour sur l’inflation des "fake news".
Une crise peut en cacher une autre : nous sommes, en Belgique comme partout ailleurs, exposées à une flambée d’informations : certaines authentiques, d’autres incertaines, contradictoires ou fausses. Avec « infodémie » et « infobésité », le vocabulaire des médias emprunte désormais au registre du pathologique. Pourquoi théories complotistes et fake news sont-elles désormais si virales ? Vivons-nous une crise de la démocratie de l’information ? Les réponses sont multiples et sont notamment d’ordre socio-technique : elles établissent un lien entre les interfaces numériques et leurs usages sociaux.
VOIR

8 Sport

3.8 Le coronavirus pourrait encourager une régulation du sport professionnel
Le coronavirus pourrait encourager une régulation du sport professionnel, entraîner une meilleure répartition des moyens, réduire le gigantisme des compétitions, freiner la folle circulation de l’argent, mener à une réorganisation des compétitions au bénéfice de la santé des sportifs,…
VOIR

9 Économie mondiale (déglobalisation)

3.9 "Le coronavirus va accélérer la déglobalisation de l’économie mondiale”

S’il y a une chose positive qui doit sortir de cette crise du coronavirus, c’est d’être en capacité de se préparer à l’arrivée dans l’avenir d’autres virus qui seront peut-être encore beaucoup plus mortels. C’est un avertissement. Après cette crise, nous serons mieux préparés.
VOIR


4. Pistes de solutions et de résilience

4.1 Pourquoi le coronavirus suscite-t-il notre effroi ?
4.2 Le bonheur d’être fragile - J. englebert
4.3 Le site Joy
4.4 Pour bien travailler à distance, réduisons la distance
4.5 travailler depuis son jardin

4.1 Pourquoi le coronavirus suscite-t-il notre effroi ?
À la lumière du confinement, Olivier Rey interroge la conception que nous avons de la vie.
Il nous faudra réapprendre ’’à compter sur nous-mêmes", "accepter de laisser certains maux sans remède" et cultiver, à nouveau, un certain art de souffrir et de mourir". Là serait le prix d’une vie pleinement humaine.
VOIR

4.2 Le bonheur d’être fragile - J. Englebert
Si l’enseignement virtuel est un moindre mal, l’essence de l’enseignement repose bien sur une interaction corporelle.
Malgré les progrès technologiques, ce qui disparaît dans le virtuel, c’est le corps. L’université virtuelle est une université sans toucher, sans contact, sans dimension tactile (sauf celle de l’écran ... )
Si l’enseignement virtuel est, pour l’heure, un moindre mal, l’essence de l’enseignement repose bien sur une interaction corporelle qu’aucun outil et qu’aucune robotisation ne parviendra à remplacer.
Au fond, la priorité est peut-être, plus que d’être capable d’apprendre, de maintenir la possibilité de penser.
VOIR

4.3 JOY, un site pour informer les enfants et leurs parents
"Les enfants paient un prix trop élevé durant cette crise sanitaire. Problèmes de· sommeil, troubles anxieux et de l’humeur, perte et augmentation de l’appétit, problèmes de motivation scolaire et de concentration ... ce sont des symptômes inquiétants, que les plus vulnérables rencontreront plus fréquemment..." (Delphine Jacobs, pédopsychiatre)
VOIR

4.4 Pour bien travailler à distance, réduisons la distance
... et les inégalités.
Le télétravail a montré son efficacité mais aussi ses limites.
Un nouveau pacte social est nécessaire pour l’encadrer.
"comment travailler demain ?". Créer ce nouveau modèle nécessite plus qu’un simple dialogue social. C’est un véritable changement sociétal dont nous avons besoin. Nous avons une nouvelle page à écrire et il y a beaucoup de choses à faire si on veut qu’elle soit égalitaire.
VOIR

4.5 Télétravailler depuis son jardin
Pourquoi ne pas investir dans une cabane de jardin mue en espace de travail ?
Un bureau plutôt qu’une voiture de société...
VOIR