Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Un site à découvrir : Djanatu al-Arif (Le Jardin du Connaissant)

Djanatu al-Arif (Le Jardin du Connaissant) est une fondation de droit algérien qui entend participer à la construction de l’homme dans la dignité, par la beauté et avec sagesse. Elle œuvre pour plus de co-citoyenneté et de « convivance » entre tous et toutes, en contribuant à entretenir une dynamique génératrice de synergies et d’échanges...

Article mis en ligne le 29 juin 2014
dernière modification le 12 mars 2016
logo imprimer

J’ai parlé du Jardin du Connaissant dans mon article sur la semaine à Mostaganem que j’ai passé en Algérie avec les soufis de la confrérie Alawiya pour y présenter le Symposium "Réveiller le Rêveur".
Voici le site qui présente ce bel endroit, doté maintenant d’une grande spirale permettant de converger vers le centre, promenade méditative.
Double coup de coeur, le lieu, et le site internet, dont voici quelques extraits de texte.

Vision

"Le biologiste René DUBOS disait : « Le développement durable n’est pas un concept technologique. C’est un état d’esprit, une conception philosophique et spirituelle, une réflexion, une vision planétaire, futuriste parfois, et nécessairement utopique de la place et du devenir de l’Homme au sein du cosmos auquel il appartient ».

Cette vision nous interroge sur le sens que l’homme donne à sa vie. Comment apporter des réponses durables et fécondes sans une mutation des consciences et des comportements ?

Cette transformation suppose de trouver un bon équilibre entre le respect de l’environnement, le développement économique et l’épanouissement de l’âme tout en tenant compte de l’histoire socio-politico-religieuse des hommes qui ont façonné un territoire.

La spiritualité soufie peut nous aider fortement en incitant à revenir à une dimension intérieure plus vivante, plus fraternelle et plus sacrée. Elle donne des raisons d’espérer et contribue à excentrer l’homme vers l’autre, voire le Tout Autre".

Action

La spiritualité et l’action vont de pair. Comme le disait déjà au XIVe siècle Ibn ‘Atâ Allâh al-Iskandarî « l’espérance sans action est vaine ».

Djanatu al Arif est une fondation de droit algérien qui entend participer à la construction de l’homme dans la dignité, par la beauté et avec sagesse. Elle œuvre pour plus de concitoyenneté et de convivance entre tous, en contribuant à entretenir une dynamique génératrice de synergies et d’échanges en soutenant :

- en réseau des initiatives de développement et des acteurs par des rencontres, des formations et des partenariats.
- La recherche fondamentale et appliquée transdisciplinaire sur les enjeux vitaux de notre époque.
- La préservation de la biodiversité, une éducation d’éveil à l’environnement et la sensibilisation du grand public.
- La réhabilitation du patrimoine artistique, culturel, artisanal ou architectural.
- La connaissance, la préservation et la diffusion de notre patrimoine matériel et spirituel.

Djanatu al Arif : Le Jardin du Connaissant

"Choisir de développer durablement un territoire implique de répondre aux besoins des hommes d’aujourd’hui sans obérer l’avenir des générations futures. Cette logique suppose de trouver un bon équilibre entre le respect de l’environnement, le développement économique et l’épanouissement de l’âme. Ces trois volets : l’environnement, l’économique et le social sont à concilier en tenant compte des finances existantes ou empruntées et de l’histoire socio-politico-religieuse des hommes qui ont façonné le territoire. Une telle démarche est à inventer au cas par cas en apprenant à connaître les éléments des différents systèmes, à comprendre et à dénouer le faisceau des interrelations existantes, leur transversalité et leur complexité. A cette fin, les nouvelles techniques de l’information et la communication doivent être utilisées, mais la participation de tous les acteurs est fondamentale pour définir une éthique du développement fondée sur la solidarité, la responsabilité, le bon sens et la cohérence, le tout ancré dans l’histoire et l’espace concerné".

Conscients de la complexité et de l’ampleur de cette tâche et de sa nécessité, il est proposé de créer une Fondation : Djanatu al Arif, ayant pour objectif de servir de support à un Centre méditerranéen du Développement durable ; les vocations en sont la pédagogie de l’environnement, mais aussi la recherche avec des applications concrètes.

http://djanatualarif.net/siege-de-la-fondation/presentation-2/




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur : OVH