Palestine : où en est-on ?
Article mis en ligne le 9 septembre 2009
dernière modification le 22 avril 2012

Ceux qui sont sensibles à la situation au Proche-Orient se tiennent au courant de ce qui s’y passe.
Pourquoi ajouter encore mon grain de sel à toutes les informations qui nous arrivent par les sites axés sur le sujet (comme les "Amitiés belgo-palestiniennes" et d’autres) ? C’est que je suis surtout sensible aux mouvements de l’opinion publique chez nous en Europe (qui est si mal informée) mais aussi et surtout en Israël.

J’ai toujours pensé que seul un renversement de l’opinion publique israélienne, suffisamment fort pour contrebalancer les puissants intérêts qui dominent la vie économique, politique et religieuse du pays et les lobbies de toute sorte, pourrait faire réellement avancer les choses vers un plus grand respect de la population palestinienne, en tant qu’individus, en tant que communautés familiales, villageoises et urbaines, en tant qu’organisations sociales, culturelles et politiques : respect qui va de pair avec une justice restaurée, en premier lieu. Respect du territoire, respect des ressources en eau, respect des cultures d’oliviers, respect des possibilités de déplacements et d’études, respect des identités, respect enfin, mais c’est le début de tout, de la citoyenneté palestinienne : avoir un pays viable, dans un territoire respecté dans son intégrité, avec une capitale partagée, une Jérusalem où il fait bon vivre autant pour les palestiniens que pour les israéliens, la cessation de la colonisation, la démolition du Mur et des check-points... Un programme pour un siècle ? Peut-être. Mais il est temps que tout le monde se rende compte, en Israël comme ailleurs, que c’est le seul moyen d’aboutir à la Paix.

Alors, je vous invite à jeter un oeil sur mon blog-Palestine, même s’il m’arrive de le délaisser parfois pendant quelques mois...

Après les articles déjà ancien :

- la présentation du livre de ilan PAPPE, historien israélien : "Le nettoyage ethnique de la Palestine" Paris, Fayard, 2008 ;

- des échos de la situation actuelle faite aux Palestiniens, en face du projet de l’Europe d’associer Israël à toutes les instances politiques européennes : une conjonction qui heurte ou scandalise...

Vous y trouverez des choses plus récentes, et notamment le débat autour du Boycott des produits israéliens provenant - sans le dire - de Palestine.

Aujourd’hui, ce boycott qui a donné lieu à des conflits "musclés" à Bruxelles, est soutenu par des israéliens eux-mêmes. Difficile de les taxer d’antisémites !

A voir sur mon Blog-Palestine, les arguments développés par Neve Gordon, Professeur de sciences politique à l’Université Ben Gourion à Beer-Sheva, Israël, et ceux de Naomi Klein et de son éditrice israélienne, Yaël Lerer.