Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Black Friday : Infomaniak ne marchande pas avec la planète
Article mis en ligne le 29 novembre 2019

Les sites que je gère, larcenciel.be, gben.be, panote.org et recueil.larcenciel.be, sont hébergés chez INFOMANIAK en Suisse, via la coopérative Spipfactory.
INFOMANIAK réagit à l’occasion du Black Friday, ce 29 novembre 2019.
Je relaie ce message.

Ce vendredi, les grandes enseignes commerciales proposent des réductions vertigineuses. Le Black Friday génère chaque année un exceptionnel volume d’échanges, qui n’existerait pas sans une pression commerciale intense. Pour Infomaniak, la surconsommation encouragée par cette opération appartient à un libéralisme d’un autre temps. C’est pourquoi aujourd’hui Infomaniak s’engage à ne jamais participer à des opérations telles que le Black Friday. Cet engagement sera désormais inscrit dans notre charte environnementale.

Symbole du mépris pour l’urgence climatique

Faire une bonne affaire est enthousiasmant pour tout le monde. Mais, faisons-nous réellement de bonnes affaires lors d’événements comme le Black Friday ? Chez Infomaniak, nous en doutons. Nous pensons qu’une bonne affaire naît d’une consommation raisonnée, responsable et profitable à tous. Cela implique de consommer en cohérence avec notre époque.

À l’opposé de ces considérations, le Black Friday symbolise l’apogée du consumérisme aveugle. Pour alimenter ce système infernal, on essore littéralement la planète et une partie de ses habitants, renforçant au passage les inégalités. À l’heure où les écosystèmes disparaissent, on saisit toutes les opportunités de produire davantage de richesses, au mépris de tout. Or, nous savons tous aujourd’hui que notre planète est incapable de fournir autant de ressources.

Sensibilisé depuis longtemps aux enjeux environnementaux, Boris Siegenthaler, le CEO d’Infomaniak déclare :

« Trop peu de personnes le savent : le véritable enjeu n’est plus le réchauffement climatique, mais l’emballement du réchauffement climatique. Le climat n’est plus l’enjeu de société d’il y a 15 ans, il est désormais une urgence absolue pour l’humanité. »

Le mode de consommation hystérique encouragé par le Black Friday est dévastateur pour l’environnement, mais il a bien sûr aussi un coût humain. Pratiquer des prix invraisemblables précarise les emplois, étrangle les fabricants, les marques et les magasins. Ce consumérisme délirant génère une surproduction monstre, à l’origine de très importantes émissions de CO2 et de la déforestation à marche forcée du monde. Tout cela augmente la fréquence et la violence des phénomènes du dérèglement climatique, entraînant des déplacements de population et toujours plus de misère humaine.

Nous aiguisons notre charte environnementale

En tant que précurseur du Web écologique, Infomaniak place la protection de l’environnement à la source de tous ses développements. Depuis 2007, Infomaniak observe sa propre charte environnementale, l’une des plus contraignantes de l’industrie. Aujourd’hui, elle évolue avec ce nouveau point :

Point 4.4 S’engager à ne pas participer à des événements promotionnels internationaux

L’entreprise s’engage à ne pas soutenir d’opérations commerciales favorisant une surconsommation ou une consommation compulsive. Concrètement, Infomaniak ne participera jamais au Black Friday ou à des démarches similaires.

L’emballement du réchauffement climatique progresse plus vite que les processus décisionnels des états. Il n’est donc plus possible d’attendre que le monde s’accorde sur les solutions à déployer alors que l’humanité fonce droit dans le mur.

Boris Siegenthaler explique : « Nous souhaitons la création d’un cadre légal, avec des contraintes d’application, obligeant les entreprises à limiter au maximum leurs émissions de CO2 et leur impact sur l’environnement. Dans la pratique, les entreprises s’adaptent bien plus rapidement que les états lorsqu’il est question de répondre aux changements de tendances ou des modes de consommation. Il faut donc exploiter la formidable agilité des entreprises et les considérer comme un levier majeur de la transition écologique. Il poursuit : « Infomaniak et sa charte écologique sont la démonstration que des règles, aussi contraignantes soient-elles, ne condamnent pas les entreprises, d’autant plus si ces règles sont les mêmes pour toutes. »

Une démarche globale qui s’inscrit depuis longtemps dans notre ADN

Détenue par ses fondateurs et ses employés, Infomaniak cultive un engagement écologique et responsable profond, à tous les niveaux. Pour être un leader des services cloud écologiques, Infomaniak développe ses propres technologies et adopte l’organisation la plus horizontale possible.

Des fournisseurs aux collaborateurs, chacun est impliqué dans la protection de l’environnement et des droits humains. Les employés sont inscrits auprès d’une caisse de prévoyance éthique, qui n’investit pas dans des secteurs tels que l’armement ou dans des pays autoritaires. Chaque collaborateur reçoit une prime annuelle substantielle pour favoriser la mobilité douce. Les dépenses en transports publics et/ou en vélo sont ainsi intégralement prises en charge par l’entreprise.

Infomaniak développe également une infrastructure écologique matérielle et logicielle de pointe avec les datacenters les plus écologiques de Suisse. Ceux-ci ne sont pas climatisés et fonctionnent exclusivement aux énergies renouvelables certifiées

Pour garantir l’absolue maîtrise de son empreinte environnementale,Infomaniak compense 200% de ses émissions résiduelles de CO2. Il est donc impossible que ces émissions ne soient pas réduites proactivement, ou largement compensées, en dernier recours.

Un engagement renouvelé à chaque instant

La charte environnementale d’Infomaniak est certes très contraignante, mais nous la considérons comme un tremplin indispensable vers une économie durable. Elle est une chance, pour les collaborateurs et les clients de privilégier et de protéger l’environnement.

Dans les mois et les années à venir, Infomaniak continuera de mener des actions concrètes au travers de ses innovations, pour proposer des services cloud toujours plus efficient et écologique.

qrcode:https://larcenciel.be/black-friday-infomaniak-ne-marchande-pas-avec-la-planete