Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Apprendre le français avec tout son corps
Article mis en ligne le 20 janvier 2013
logo imprimer

L’entrée naturelle en langage : "La langue en mouvements"

A Bruxelles, près d’un enfant sur deux naît d’une mère non-belge à l’accouchement. Leur langue première n’est donc pas la langue de l’enseignement. "Contrairement à ce que nous pourrions penser, pointe Claire Faber, thérapeute du langage, des études témoignent que les élèves de 2e ou 3e génération ne parlent pas mieux et même souvent moins bien que la génération qui les précède." Il est donc "essentiel d’être conscient de ce problème et d’en connaître la cause, si on veut y remédier". Un travail auquel elle se consacre depuis de nombreuses années.

Le linguiste Guberina avait mis au point une méthode d’approche du français pour les enfants sourds : la méthode verbo-tonale. La jeune femme choisit de se former à l’une des trois techniques développées dans ce cadre : "Le rythme corporel, c’est-à-dire essayer de faire sortir les phonèmes, les sons, du français à travers des mouvements du corps, donc des mouvements somatiques globaux, pour favoriser la mise en place des organes phonateurs." Les deux autres techniques étant la logopédie et le rythme musical, qui travaille plus spécifiquement le rythme et l’intonation en utilisant comme matériau de base des syllabes reprises dans des comptines.

Elle souligne : "La base de cette méthode est l’entrée naturelle en langage." Explication : "Au départ, le bébé est un écouteur universel : il entend les sons de quasi toutes les langues. Puis, progressivement, mais très rapidement, il va éliminer les sons qui ne font pas sens pour lui dans le système linguistique de la langue maternelle. A quelques jours, il marque une préférence pour la voix de sa mère et la langue de son entourage : il met déjà en place ce qui sera son crible phonologique."

Elle fait la connaissance d’une jeune institutrice qui se montre très préoccupée par le mutisme d’une de ses petites élèves d’origine turque. Forte de son expérience de travail d’acquisition de la langue française par les enfants malentendants Claire Faber lui propose (...) d’adapter la méthode du rythme corporel. "Ce n’est pas une méthode miracle, mais trois semaines plus tard, la fillette parlait en classe. D’une certaine manière, entraînée par les mouvements, elle a oublié de se taire."

Sa méthode (dénommée "La langue en mouvements") [1] utilise le rythme corporel en y intégrant des éléments du rythme musical (les rythmes phonétiques). Ainsi, précise Claire Faber, "j’ai pris les sons du français qui sont difficiles à acquérir et j’ai recréé des comptines". Les primo-arrivants sont, en effet, confrontés à de nombreuses difficultés liées au français : le phonème "u", quasi absent de toutes les langues pratiquées par nos élèves (par exemple, la plupart des Italiens diront "mour" pour "mur") ; les voyelles dites ouvertes (comme "é") ou fermées ("è") ( en français, il y a 16 voyelles et en arabe classique, 3) ; le découpage en syllabes, les liaisons (le "z" est omniprésent dans les liaisons), etc.

"Les comptines débouchent toujours sur du sens", insiste-t-elle.

Sa méthode suscitant de plus en plus l’intérêt de logopèdes, d’enseignants, etc., Claire Faber se concentre aujourd’hui à dispenser des formations au Centre comprendre et parler [2], notamment. De même, alors que les futurs enseignants ne sont pas préparés aux difficultés d’apprentissage du français chez les primo-arrivants, Claire Faber ainsi que deux de ses collègues du Centre ont réalisé un module de cours destinés aux professeurs des Hautes écoles responsables de la formation des futurs enseignants.

(Lire tout l’article...)

Extrait d’un article de Stéphanie Bocart,LLB,
Mis en ligne le 30/07/2012

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/752536/acquerir-le-francais-plus-facilement.html

Notes :

[1Claire Faber a rédigé un livre accompagné d’un DVD : "La langue en mouvements, méthode de sensibilisation à la phonologie du français", 2006, Edition modulaire européenne.

[2Infos au 02.770.04.40. ou sur www.ccpasbl.be.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.52
Hébergeur : OVH