Dominique Belpomme :
« La santé et l’environnement sont notre bien commun »
Article mis en ligne le 2 mai 2020

Extraits dont le prochain numéro d’Imagine ne sortira qu’en juin, covid oblige. Un futur numéro qui aura 150 pages et un cahier de 36 pages consacré à la crise.
En attendant, Imagine propose des articles, anciens ou nouveaux en libre accès. J’en présente trois sur mon blog

Voici un article brûlant d’actualité, publié dans Imagine en 2017 - Proposé aujourd’hui en libre lecture.
Voir le PDF ici.

http://www.imagine-magazine.com/lire/spip.php?article2259

Dans un livre implacable, basé sur 10 ans de recherche et une somme de travaux scientifiques rigoureux, le Pr Dominique Belpomme démontre avec force et précision les liens directs entre la dégradation de notre environnement (pollution chimique et atmosphérique, métaux lourds, ondes électromagnétiques…) et la naissance et le développement de maladies (cancer, obésité, diabète, allergies, Alzheimer…). L’éminent cancérologue en appelle à « une véritable révolution médicale » pour combattre ces « fléaux de santé publique » et préconise la généralisation d’une médecine préventive et environnementale. Rencontre avec un scientifique mi-dissident, mi-franc-tireur, partisan d’un « changement total de paradigme ».

En 2004, déjà, il avait donné l’alerte en lançant l’Appel de Paris. Un texte signé par 1 000 ONG, 350 000 citoyens, 3 000 experts, 3 prix Nobel de médecine affirmant avec force que « le développement de nombreuses maladies actuelles est consécutif à la dégradation de l’environnement », que « la pollution chimique constitue une menace grave pour l’enfant et pour la survie de l’Homme » et que « notre santé, celle de nos enfants et celle des générations futures étant en péril, c’est l’espèce humaine qui est elle-même en danger ».


Douze ans plus tard, Dominique Belpomme, cancérologue, professeur d’université et directeur de l’Institut européen de recherche sur le cancer et l’environnement (Eceri) revient à la charge avec un livre vérité (Comment naissent les maladies, éditions Les liens qui libèrent), mais également des propositions concrètes : « Après l’Appel de Paris qui avait été largement relayé et entendu, il fallait aller un pas plus loin : dépasser ce qui relevait du bon sens, étayer notre propos et apporter des preuves scientifiques. Ce que nous avons fait avec toutes les équipes de l’Association pour la recherche thérapeutique anticancéreuse et de l’Eceri. »


Douze ans d’étude, un travail colossal mené sur la base de 3 000 articles scientifiques, pour en arriver à la conclusion suivante : « Le temps des certitudes est venu, il n’y a plus de doute concernant l’origine environnementale de la plupart des affections et maladies. »

Article publié dans Imagine en 2017 - Proposé aujourd’hui en libre lecture, étant donné l’actualité : voir le PDF ici.