Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Edito du n°55, mars 2005
"Non information" ou fricassée ?
Article mis en ligne le 26 septembre 2007
dernière modification le 30 janvier 2011
logo imprimer

Un jour, lors d’une visite au journal "Granma" à Cuba, un journaliste nous dit, à propos d’un évènement don tout le monde parlait : "c’est une non information".

Qu’est-ce qu’une information ? Adopter une grille de lecture, c’est se doter d’un filtre.

Au filtre, j’ajoute une casserole. Faire bouillir ensemble plusieurs évènements, et voir s’il en sort une "fricassée" comme disait Montaigne. Jouer sur les synchronies et laisser surgir du sens. A vous de voir. Privilège du lecteur, c’est lui qui crée. Si la synchronie, la simultanéité de deux événements qui provoque une clarté, joue pour moi, elle joue aussi pour chacun, s’installe dans sa vie, au moment précis où il se met à lire. Je tisse les fils, mais chacun crée le motif...

L’actualité interpelle : un enfant de deux ans et demi tue un bébé, un film montre Hitler sous un jour "humain". On se scandalise. Où est le bien, ou est le mal, les hommes sont-ils bons par nature, ou mauvais par nature ? Edgar Morin, qui met le point final, avec "Ethique", à ses 6 volumes de "La Méthode" pousse sa réflexion sur le bien et le mal (pp. 5 et 6), que je mets en écho à deux textes : "L’enfant n’est pas une oie blanche" et "L’homme est-il bon par nature", des réflexions que j’ai trouvé neuves et stimulantes. (pp. 9 et 10)

Parallèlement à ces interrogations lourdes, l’actualité peut se montrer légère, à travers le prisme de l’humour. Le latin de Bruno Coppens est savoureux. Ne gâtons pas notre plaisir.

Lire la suite




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur : OVH