Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

L’avenir de la terre
Une citation de Bruno Latour
Article mis en ligne le 4 juin 2012
logo imprimer

L’avenir de la Terre impose un changement radical des mentalités,
par Bruno Latour LE MONDE, dimanche 6 mai 2007.

A l’époque, il s’agissait des Elections en France.

Qu’en est-il aujourd’hui, cinq ans plus tard... Toujours les élections en France. Vous avez dit "Choix de société" ?

Jusqu’ici, la radicalité en politique voulait dire qu’on allait "révolutionner", "renverser" le système économique. Or la crise écologique nous oblige à une transformation si profonde qu’elle fait pâlir par comparaison tous les rêves de "changer de société". La prise du pouvoir est une fioriture à côté de la modification radicale de notre "train de vie". Que peut vouloir dire aujourd’hui "l’appropriation collective des moyens de production" quand il s’agit de modifier tous les moyens de production de tous les ingrédients de notre existence terrestre ? D’autant qu’il ne s’agit pas de les changer "en gros", "d’un coup", "totalement", mais justement en détail par une transformation minutieuse de chaque mode de vie, chaque culture, chaque plante, chaque animal, chaque rivière, chaque maison, chaque moyen de transport, chaque produit, chaque entreprise, chaque marché, chaque geste.

Bruno Latour, 2007

Bon, y a de quoi réfléchir...

P.S. :

C’est une citation reprise dans l’article de Pierre Ansay : "Sen, Nussbaum et Jackson : pour des solidarités et libertés durables", dans le livre paru chez Etopia en 2010 : "Autour de Tim Jackson, inventer la prospérité sans croissance".
A propos du livre de Tim Jackson, VOIR l’article>>

On peut lire l’article complet sur le site du GRAPPE (http://www.grappebelgique.be/spip.php?article407),
qui précise bien "Ceci est un article externe qui ne reflète pas la position officielle du GRAPPE".




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.52
Hébergeur : OVH