Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

« POUR », trente ans plus tard
Article mis en ligne le 24 juin 2015
dernière modification le 29 juin 2015
logo imprimer

Coup de coeur : au début de la semaine dernière, dans la librairie de Chorges, une petite ville du Sud des Hautes-Alpes, je découvre un POUR n° 1 en plusieurs exemplaires, là où il n’y a pas souvent des journaux belges.

Ce n° 1 du nouveau POUR est consacré au TTIP : la prise de conscience au sujet de cette tentative de mise à sac de nos acquis sociaux est une avancée vers un futur un peu moins noir qu’on pourrait le craindre. La pétition citoyenne européenne a déjà recueilli plus de deux millions de signatures. Et la vôtre ?

Cliquer pour voir la VIDEO

Objection au TTIP : une priorité
Jean-Claude Garot explique pourquoi le combat contre le TTIP est devenu une priorité pour lui et pour ses collaborateurs. Il y illustre notamment les potentialités néfastes du traité par l’exemple des AOC (Appellations d’Origine Contrôlée — voir notre Glossaire).

Jean-Claude Garot vient de relancer le titre de Pour qui avait cessé de paraître en 1981 peu après qu’un attentat orchestré par l’extrême-droite ait incendié ses locaux.

Pendant près d’une dizaine d’années, cet hebdomadaire fut le haut-parleur des luttes belges de gauche bien trempée, tant dans le secteur du travail que dans celui de la culture. Certains se souviendront des deux journées du « Contr’Eurovision de la Chanson » organisées au Cirque Royal de Bruxelles pour donner la parole, et le micro, à une vingtaine de chanteurs et musiciens témoins des luttes des multiples régions européennes : Gilles Servat pour la Bretagne, Christiane Stéfanski pour la Wallonie, etc. Deux 33 tours furent même enregistrés en live à cette occasion.

Pour ce retour en kiosque (en Belgique et en France) et dans les diffusions militantes, l’équivalent du double du tirage d’un quotidien comme celui du « Soir » a été réalisé, ce qui n’est pas rien ! Le nouveau-né comporte 32 pages de rédactionnel, sans publicité, pour un prix de vente de 3 euros.

Il est consacré exclusivement à un travail fouillé pour dénoncer le Traité Transatlantique, « l’arnaque du siècle ».

Cette « menace pour notre démocratie » s’analyse dans différents chapitres grâce à des interviews ou des cartes blanches : santé, justice, lobbies, agriculture, PME, culture...

POUR ne reparaîtra pas à dates fixes, mais uniquement lorsque sa direction trouvera que l’actualité le rend indispensable.

Plus d’infos : www.pour.press


Ce texte est extrait de la Lettre “Consoloisirs” N° 5 (2015) du 4 juin 2015
envoyée à 14.899 destinataires.

P.S. :

Note. “Consoloisirs” prend la défense des intérêts des usagers dans le domaine de la consommation des loisirs, dans les activités du “temps libre” (médias, culture, divertissements, etc.).

Bernard Hennebert




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur : OVH