Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Quand les cultures différentes se rencontrent
Retour d’Algérie
Mostaganem, ville de savants et de saints, dit-on.
Article mis en ligne le 20 août 2009
dernière modification le 29 juin 2014
logo imprimer

C’est à l’occasion d’un symposium "Réveiller le rêveur" que nous avons présenté à Mostaganem en Algérie cet été, que j’ai découvert un monde inconnu et vécu une expérience profonde que j’ai envie de partager. [1]

Semaine impressionnante de cette Tariqa (Confrérie) soufie originaire de Mostaganem et répandue dans le monde entier, qui a réussi ce projet fou de réunir 6500 personnes, dont 2500 étrangers de trente cinq pays, issus des cinq continents. Assurant une sécurité maximum dans un pays encore en proie à quelques attentats terroristes revendiqués par Al Quaida Algérie, avec une organisation de très haut niveau, la voie soufie alawiyya, influente, profondément spirituelle, largement ouverte sur le monde, a réussi à donner aux rencontres et aux relations qui se sont créées tout au long de la semaine un caractère amical, accueillant au plus haut point, certains partageant leur cheminement spirituel avec simplicité et conviction.
Impossible de décrire cet émerveillement qui fut le nôtre devant cette organisation complexe réunissant tant de personnes devant se déplacer chaque jour entre quatre sites différents, distants parfois de 5 ou 10 km, dans une ambiance à la fois festive et fervente.

Ce fut pour moi l’occasion de multiples contacts avec des personnes passionnantes ; un approfondissement insoupçonné pour moi de la voie soufie ; la découverte, en la personne du Cheikh Khaled Bentounès et de son entourage, d’une vision très ouverte, d’un autre Islam, le "bel Islam" m’a dit quelqu’un ; des prises de position audacieuses. [2]

(C’est anecdotique, mais celles-ci ont d’ailleurs créé quelques frictions à l’extérieur avec les oulémas traditionnels, notamment sur le statut de la femme en Islam ou sur l’ouverture aux autres religions (présence et prise de parole de chrétiens et de bouddhistes), ce qui n’a fait qu’amplifier la couverture de l’événement par les médias.

Beaucoup d’échos dans la presse algérienne, une ville de Mostaganem en fête, mobilisée pour l’événement. Des fêtes culturelles chaque soir au stade de Mostaganem, où étaient invités gratuitement la population de la ville.

La déclaration finale ("Recommandations") de la rencontre est empreinte d’une vision écologique autant que spirituelle et sociale, marquant bien les idées forces du Cheikh et de la Tarika Alawiyya. Je vous la propose en document attaché.

Vous apprécierez la vision d’avenir et le souffle de vie dont elle est porteuse.

__0__

Et aussi, lu dans la presse algérienne :

Notes :

[1Vous trouverez aussi d’autres échos sur mon Blog associé à l’Arc en ciel et sur le Blog "Changer le rêve"

[2A ce sujet, je compte mettre sur le site quelques extraits particulièrement interpellant d’un livre d’Eric Geoffroy, "L’Islam sera spirituel ou ne sera plus", paru cette année 2009 au Seuil. Et vous trouverez déjà quelques pages du Cheikh Bentounès.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur : OVH