Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

TRAVAIL, BOULOT, EMPLOI, METIER... : TRACES DE TRANSITION

ALLOCATION UNIVERSELLE OU PAS, le travail restera une composante majeure de la vie quotidienne de chacun. Prenons le mot au sens large, englobant toute activité sociale avec une dimension de gestion.

TRANSITION ici aussi, dans le travail, en entreprise ou dans les organisations : la gestion du personnel, la façon de travailler, les équipes et les conditions de travail dans les écoles, les hôpitaux, les associations, les ONG ou les coopératives, tout autant que dans les entreprises, qu’elles soient publiques ou privées.
Ce qui change, ce sont peut-être des "traces du futur" : ce que j’ai toujours appelé comme ça dans l’arc-en-ciel, ce sont les avancées pour un monde de demain meilleur que celui d’aujourd’hui.
On pourrait dire "traces de la transition". Mais ce sont aussi des reculs, quand le futur met en question les acquis, comme les nouvelles conditions de travail imposées par un patronat ultra-capitaliste sans aucune considération pour l’aspect humain et pour qui ne compte que le rendement des investisseurs. C’est aussi le futur menacé par les avancées techniques qui menacent le facteur humain.

Tout cela interpelle.
C’est la raison pour laquelle j’ouvre cette nouvelle rubrique.


Post scriptum (mai 2016)

Une autre façon de voir les choses serait de parler de signes de nouvelle qualité du travail, une approche que je développe dans la rubrique, elle aussi nouvelle, "Vie au travail" dans "Traces du futur"

(mars 2017)
J’ajoute une nouvelle dimension, plus psy, plus personnelle : comment gérer à partir de son "intelligence affective". Au delà de la simple compétence intellectuelle, au delà de la simple gestion des émotions, on peut trouver matière à réflexion dans diverses attitudes devant la vie qui contribuent au "bien vivre" : comment faire de l’échec une réussite, comment gérer la dissonance cognitive, comment le cerveau résiste, jeu et créativité, etc. Une manière d’associer les deux hémisphère du cerveau, de les faire travailler en synergie, dirait Marie Pré à propos du mandala.

Les articles de cette rubrique

0 | 5

0 | 5



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.52
Hébergeur : OVH