Bandeau
LARCENCIEL - site de Michel Simonis
Slogan du site

"To do hay qui ver con todo" (tout a à voir avec tout) Parole amérindienne.
Comprendre le présent et penser l’avenir. Cerner les différentes dimensions de l’écologie, au coeur des grandes questions qui vont changer notre vie. Donner des clés d’analyse d’une crise à la fois environnementale, sociale, économique et spirituelle, Débusquer des pistes d’avenir, des Traces du futur, pour un monde à réinventer. Et aussi L’Education nouvelle, parce que Penser pour demain commence à l’école et présenter le Mandala comme outil de recentrage, de créativité et de croissance, car c’est aussi un fondement pour un monde multi-culturel et solidaire.

Michel Simonis

Quand je vois un homme voyager en bus...
Article mis en ligne le 8 novembre 1997
dernière modification le 22 novembre 2009
logo imprimer

« Quand je vois un homme de 30 ans
voyager en bus, je vois un homme raté »

(Margaret Thatcher)

Voilà une phrase extraordinaire : ramassée en quelques mots percutants, toute une philosophie de vie.

C’est aussi une belle introduction à un travail d’auto-analyse de nos présupposés, ceux de notre société, de notre mode de vie, qui nous a mené au bord du précipice climatique, social, environnemental. C’est ce travail que nous amorçons dans le programme "Réveiller le rêveur" et qui nous amène à déconstruire nos idées reçues et à inventer un nouvel avenir, "soutenable" pour les générations futures.

Voir bientôt sur le site un inventaire de ces "croyances" qui s’est fait par les participants au cours des symposium que nous avons animés.

COMMENTAIRE

GALERE ET CROISIERE

Beaucoup de personnes pensent que le transport en commun, c’est tout juste bon pour ceux qui n’ont pas les moyens de rouler en voiture. Attentes dans le froid, sous la pluie, retards, inconfort, promiscuité, grêves !
Les services de transport en commun ont parfois bien mauvaise presse.

« Ne me dépose pas devant l’école, j’aurais
honte de ta caisse devant les copains... »

Ma voiture, c’est ma dignité.

Le vélo ? Pour les ringards...

Environ 20% des gaz à effet de serre imputables à une voiture sont émis lors de la fabrication et du recyclage. Et les nouvelles technologies apportent aussi de nouvelles nuisances. Ainsi, les motorisations hybrides utilisent des batteries dont le recyclage est encore loin d’être parfaitement maîtrisé...

La meilleure énergie ? Celle qu’on ne consomme pas...

(à suivre...)




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.52
Hébergeur : OVH